Actualités de la bio

L'INRA a tenu une conférence de presse le 3 juin 2011 au cours de laquelle l'organisme a présenté ses recherches et a plaidé "pour un changement de systèmes de cultures" des agriculteurs face au risque réccurent de sécheresse.

 

"Il s’agit notamment d’évaluer les marges de manœuvre des agriculteurs irrigants afin de limiter leurs pertes de rendement, en optimisant d’abord la stratégie d’irrigation parallèlement à une modification des pratiques culturales, en modifiant ensuite les systèmes de culture afin de favoriser des productions plus économes en eau." Dans cette logique des travaux socio-économqiues réalisés par exemple en Midi-Pyrénnées, "le choix optimal des systèmes de culture conduit à éviter quasi-exclusivement la monoculture maïs au bénéfice des systèmes blé dur-tournesol et blé dur-sorgho lorsque le risque de sécheresse augmente de 50 %."

 

>> à retrouver sur le site de l'INRA