Actualités de la bio

Le Monde, dans un article du 20 janvier 2011 révèlait les effets de la crise de la dioxine en Allemagne après qu'une entreprise ait livré aux exploitants de la région Basse Saxe 150 000 tonnes d'aliments pour animaux fabriqués avec des graisses industrielles.

 

6000 fermes ont du interrompre leurs activités et le manque à gagner se chiffrerait entre 40 et 60 millions d'euros par semaine. Alors que les responsables des organisations professionnelles agricoles constatent que c'est toute la production agricole allemande qui est affectée, la production bio devient une valeur refuge.

 

Les magasins bios sont dévalisés en particulier pour les oeufs et la viande. Le président de la fédération allemande des producteurs bio, Félix zu Löwenstein déclarait alors "A chaque crise, nous gagnons des parts de marché". Il faut rappeler en effet que l'Allemagne est le premier consommateur d'aliments biologiques en Europe.

 

>> Pour consulter l'étude du marché européen par la commission européenne : cliquez ici