Actualités FNAB

voyage vollaile 5et6octobre 20165 et 6 octobre 2016. L’élevage des volailles bio a été au cœur du voyage d’étude, organisé en Rhénanie du Nord-Westphalie, qui a rassemblé une trentaine de producteurs, de conseillers techniques et de représentantd d’instituts de recherche. Ce voyage est la concrétisation du partenariat lancé cet été à Paris entre la FNAB et Bioland, la principale organisation de producteurs bio allemands.

Kranenburg/Kamp-Lintfort, 5 et 6 octobre 2016. L’élevage des volailles biologiques a été au cœur du voyage d’étude, organisé en Rhénanie du Nord-Westphalie les 5 et 6 octobre, qui a rassemblé une trentaine de producteurs biologiques, de conseillers techniques et de représentantd d’instituts de recherche venus de France et d’Allemagne. Ce voyage est la concrétisation du partenariat lancé cet été à Paris entre la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) et Bioland, la principale organisation de producteurs bio allemands.

 

« Le développement de l’agriculture biologique est l’objectif principal de nos deux organisations et force est de constater que nous sommes confrontés, en pratique comme dans la recherche, aux mêmes défis » remarque Stéphanie STROTDREES, vice-présidente de Bioland, elle-même éleveuse de volailles biologiques. « Le succès de l’agriculture biologique repose sur l’innovation et l’implication de nos producteurs. Ce voyage d’étude est l’occasion de concrétiser la coopération entre nos deux organisations et nous nous réjouissons que notre engagement en faveur du développement de la bio ne s’arrête pas à la frontière ».

 

Ce voyage a été l’occasion pour Inga GÜNTHER, directrice de la société ÖTZ (Ökologische Tierzucht), de présenter la genèse, le fonctionnement et les résultats du projet de sélection de volailles biologiques. C’est face au constat de la réduction des ressources génétiques et de la sélection conventionnelle des races de poules pondeuses et de volailles de chair, qu’a été créée l’ÖTZ en 2015. Depuis, l’ÖTZ s’est engagé dans un programme de sélection génétique et propose d’ors et déjà des poules pondeuses biologiques des races « Domaine Or » et « Domaine Argent » issues de croisements. Cette démarche est une réponse du secteur biologique à la problématique du sexage des poussins mâles, grâce à l’utilisation de souches mixtes (utilisables à la fois pour l’élevage de pondeuses et de volailles de chair).

 

Les visites de deux fermes Bioland à Kranenburg et à Kamp-Lintfort ont permis de discuter des thèmes des parcours extérieurs et des bâtiments mobiles pour les poules pondeuses et volailles de chair. « Ces deux fermes Bioland sont exemplaires dans la région, notamment en matière de bien-être animal » a expliqué Jan LEIFERT, le directeur de la section régionale de Bioland en Rhénanie du Nord-Westphalie, qui participait aussi à ce voyage d’étude.

 

Pour Jérôme BOULICAULT, éleveur de volailles bio en Ardèche et impliqué sur les question europénnes à la FNAB, « ces deux jours nous ont permis de découvrir le travail de Bioland autour des volailles. Nous avons engagé un réel échange sur les pratiques d’élevage françaises et allemandes, ainsi que sur nos points de vue sur la révision des règles de production biologique actuellement en cours. Nous rentrons en France avec de nombreux contacts en poche, mais aussi avec des sujets à approfondir ».

 

Antoine ROINSARD, en charge des productions monogastriques à l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique) fait remarquer que « en France, nous travaillons sur les mêmes sujets de recherche, notamment sur les problématiques de gestion des parcours extérieurs et sur l’alimentation 100% bio. Cela facilite les échanges et souligne bien l’importance de travailler ensemble en tant que voisins européens ».

 

Pour le prochain échange franco-allemand, la FNAB invite les producteurs Bioland à venir en France en 2017. Il ne reste plus qu’à choisir un thème particulier parmi les nombreuses idées proposées.