Espace presse

Alors que les négociations autour de la prochaine PAC sont en cours, plusieurs médias de la presse quotidienne régionale (Sud Ouest, médias du groupe Ebra) publient aujourd’hui une tribune signée de plus de 300 élu-es français pour demander à l’Etat de prendre sa part dans les efforts de transition alimentaire et agricole. CP

 

Paris, 20/04/2021. Alors que les négociations autour de la prochaine PAC sont en cours, plusieurs médias de la presse quotidienne régionale (Sud Ouest, médias du groupe Ebra) publient aujourd’hui une tribune signée de plus de 300 élu-es français pour demander à l’Etat de prendre sa part dans les efforts de transition alimentaire et agricole.

A l’initiative de la FNAB, cette tribune a été signée par des élu-e-s de toutes les familles politiques pour demander un soutien fort en faveur du développement de l’agriculture biologique dans la prochaine PAC.

 

On y trouve les signataires des élu-e-s des grandes villes de France : Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Grenoble, Dunkerque, Périgueux, Colmar ; de nombreux présidents et présidentes de communauté d'agglomération (Lyon, Strasbourg, Mulhouse...), la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté et le président de la région Nouvelle Aquitaine, les présidents des conseil départementaux du Gers et de la Nièvre ainsi qu’une soixantaine de parlementaires du Sénat et de l’Assemblée Nationale.

 

Des moyens à la hauteur des enjeux : 1 milliard d’euros par an pour la bio dans la prochaine PAC

 

Les objectifs de la Loi EGAlim étaient pourtant ambitieux en fixant comme 15 % de surfaces biologiques en 2022 et 50% de produits alimentaires durables, dont 20% de bio en restauration scolaire. Si les collectivités se mobilisent pour atteindre la transition écologique, elles ont besoin que l’Etat avance dans le même sens. La PAC actuelle consacre 2% seulement de son budget au soutien à l’agriculture biologique. Pour atteindre l’objectif européen de 25% de SAU en bio en 2030, c’est un budget multiplié par 5 que la PAC doit consacrer à la bio, soit 1 milliard d’euros par an de 2023 à 2027.

 

Elu-es de communes rurales, de grandes villes, de métropoles, parlementaires de l’Assemblée, du Sénat, du Parlement européen, élu-es en régions, appellent de leur vœux un soutien fort de l’Etat un en faveur du développement de l’agriculture biologique dans la prochaine PAC et de l'alimentation bio dans les cantines.

 

Contacts presse :

William Lambert - 06 03 90 11 19