Espace presse

 

Communiqué de presse

 

  

La position gouvernementale française prise dans l'étau de la co-gestion

La FNAB considère encourageante et courageuse, la proposition du Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer (MEEDDM) « Pour une politique agricole durable en 2013 », aujourd’hui l’objet de vives attaques.


 

Dans le débat pour une politique agricole commune réformée, les nouveaux défis sont environnementaux, les nouvelles préoccupations sont alimentaires
et les nouvelles modalités de gouvernance sont plurielles et participatives. Ceux qui ne souhaitent pas voir et même refusent ces réalités, sont ceux qui
cogèrent la politique agricole depuis 50 ans, mais surtout ceux qui nous ont mené dans l’impasse dans laquelle nous nous trouvons et qui aujourd’hui ne font que défendre leur pré carré.

 

L’époque où le secteur agricole pouvait produire sans avoir de comptes à rendre au reste de la société est révolue. Les organisations agricoles historiquement majoritaires et les institutions européennes doivent changer de dogme et s’ouvrir à de nouvelles propositions, la réalité est que l’environnement est une chance pour l’agriculture. De nombreux paysans sont convaincus de la nécessité de renforcer une politique agricole tournée vers la rémunération des services environnementaux, la valorisation de l’emploi, et la préservation des territoires. Nous saluons particulièrement, la proposition du MEEDDM, de répartir plus équitablement les aides, en sortant du critère surfacique pour y préférer celui des actifs, éléments essentiels du développement rural.

 

L'alimentation de nos concitoyens, la gestion de leur cadre de vie sont des biens trop précieux pour les confier à ceux qui les ont privatisés pour leur seul profit. C’est une nécessité, de permettre à la voix de la société civile, aux revendications des paysans et aux propositions du Ministère de l’environnement de contribuer aux débats sur la politique agricole commune après 2013.

 

Cette proposition, suite à diverses pressions a été retirée du site du MEDDM. Pour continuer à la lire, le site FNAB s'en fait le relai : cliquez ici

 

 

>> Pour  télécharger le communiqué au format pdf : cliquez ici