Développement de la bio

 

altPrévu à l’ordre du jour des conférences régionales sur l’agriculture biologique de début 2011, la nécessité de mise en place des Pôles conversion reste plus que jamais d’actualité pour accompagner et suivre les projets de conversion. Les régions Poitou-Charentes, Centre, Alsace, Bourgogne, PACA, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes ont été les premières à mettre en place leur plate-forme ou à poser les bases d’un parcours d’accompagnement harmonisé. Pour d’autres, il s’agit actuellement de la « dernière ligne droite » pour finaliser les modalités de mise en place de leur Pôle conversion. On peut noter que le fait d’inscrire le sujet à l’ordre du jour des conférences régionales bio de cette année a pu avoir un effet déclencheur auprès des Conseils Régionaux (comme en Auvergne), ce qui peut entrainer aussi de changements importants dans les possibilités de mobilisations de partenaires sur le terrain.

 

Toutefois, on a pu constater que nous sommes toujours en phase pilote pour le déploiement du dispositif (10 pôles en place, 4 régions en cours de réflexion ou de finalisation), et que même pour les Pôles conversion en place, il est parfois difficile pour les partenaires financiers (pouvoirs publics notamment) de mobiliser explicitement des moyens pour financer l’animation et le bon fonctionnement de la démarche. Sur le plan opérationnel, il y a des avancées notables dans les partenariats dans chaque région (réflexion commune sur les métiers et missions, construction en commun des formations d’initiation à la bio, communication et signalétique commune dans le cadre du Pôle conversion en place…) mais certains freins sont toujours constatés, et il reste difficile de mener de front à la fois le chantier de la mobilisation large des partenaires (opérateurs économiques, acteurs de la formation agricole, centres de gestion…) et celui du calage politique, opérationnel et financier du dispositif. Une analyse fine de ce bilan en demi-teinte semble nécessaire pour pouvoir ajuster (si nécessaire) le déploiement de ces pôles conversion bio en 2011, et intégrer les évolutions administratives liées à l’accès aux aides à la conversion. Un séminaire de travail inter-régional (qui s'est tenu fin juin 2011) a permis de faire un point précis (technique et politique) sur le sujet.

 

L'assemblée générale de la FNAB de 2012 a ré-affirmé sa volonté de déployer ce dispositif sur tout le territoire, en tenant compte  des évolutions du contexte (tant politique qu'opérationnel). Une vaste consultation est en cours auprès des Pôles Conversion en place pour effectuer un bilan qualitatif des premières opérations menées depuis 2009, pour valoriser au mieux l'expérience des régions ayant déjà mis en place un Pôle, mais aussi en s'appuyant sur l'expérience des régions n'en disposant pas.

 

Pour en savoir plus, visitez notre site : www.conversionbio.org