Politiques agricoles

La Communication de la Commission européenne (en savoir plus) est axée sur trois objectifs :

  • Un approvisionnement alimentaire sur et suffisant
  • Une gestion durable des ressources naturelles
  • Le développement équilibré des zones rurales

 

Les moyens proposés les plus intéressants sont le rééquilibrage des aides entre agriculteurs (fin des références historiques et ciblage selon des critères environnementaux), le plafonnement des aides directes, les aides aux petites structures, la mise en place d’aides directes vertes, le soutien aux zones défavorisées.

 

La FNAB, la FNCIVAM et la Confédération Paysanne regrettent dans un communiqué commun l’absence de vision à long terme nouvelle et véritablement durable de la Commission. En outre, le manque d'outils de régulation ainsi que le détournement ou l’insuffisance de la rémunération des services environnementaux sont à craindre.

 

Le Conseil des ministres (représentants des Etats membres) et le Parlement européen, vont débattre de ces orientations dans les prochains mois ; En parallèle la Commission européenne à lancé une consultation pour compléter l'analyse d'impact de ses propositions.

 

Il nous est offert la possibilité de nous exprimer sur la Politique Agricole Commune et ses instruments, qui impactent notre quotidien.  La Commission européenne est à l'écoute de toutes les propositions et en recherche d'idées simples et nouvelles. C'est donc un moment essentiel pour nous en tant qu'organisation de développement agricole, pour faire valoir la Bio.

 

Suite à une consultation au sein du réseau dans les groupes de discussion PAC et aides PAC, la FNAB a formulé des propositions, axées notamment sur la mise en place d’une politique alimentaire et plus seulement agricole, sur le développement et le soutien d’une agriculture plus durable et relocalisée, avec une réorientation des paiements directs et la création d’indemnisation des services environnementaux ; En vue d’une véritable rémunération des producteurs, il est proposé de nouvelles formes de gouvernance agricole pour la gestion des volumes et des relations contractuelles.