Se former, s'informer

Espace presse

Dans cette rubrique, vous trouverez les archives nos communiqués de presse, ainsi que toutes les indications concernant les évènements auxquels nous pourrions vous convier (conférences de presse, ...) et les dossiers préparés à ces occasions.

 

Vous souhaitez recevoir nos communiqués ? Vous souhaitez vous entretenir avec un représentant de la FNAB, ou un producteur du réseau ?

 

Laissez nous vos coordonnées via notre formulaire de contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le 4 avril la FNAB et le Synabio alertaient sur la nécessité d’encadrer rapidement le recours au chauffage pour les serres biologiques afin d’empêcher la production de fruits et légumes bio hors saison. Alors que les projets de conversion basés sur un recours sans limite au chauffage continuent de voir le jour, notre demande de moratoire n’a pas été entendue. La FNAB décide donc d’agir en mobilisant l’opinion publique aux côtés de 3 associations environnementales : le Réseau Action Climat, la Fondation Nicolas Hulot et Greenpeace France.CP

Paris, 23/05/2019. Ce matin, le comité Bio de l’interprofession des fruits et légumes a élu comme co-rapporteur un défenseur affiché d’une agriculture biologique industrialisée, poussant notamment un recours sans restriction au chauffage des serres pour la production de fruits et légumes bio à contre saison, en contradiction totale avec le règlement biologique européen. Dans ces conditions, la FNAB et la Confédération paysanne quittent le Comité bio d’Interfel. CP

Paris, le 04/04/2019. Hier le CNAB devait se prononcer sur l’interdiction du chauffage des serres pour la production de fruits et légumes bio hors saison. La FNAB et le SYNABIO, informés de projets de conversion bio en serres chauffées en Bretagne et Pays de la Loire ont demandé dès juin 2018 une interdiction formelle de cette pratique. Mais, pour la deuxième fois consécutive, sous la pression du monde agricole conventionnel, le vote a été reporté, à juillet 2019 cette fois. CP

Hier, lors du grand débat sur la transition écologique à Gréoux-les-Bains, le Président Emmanuel Macron a détaillé le soutien de l’Etat à la conversion biologique en affirmant une réduction de cinq années à trois années. Cette position suit de quelques jours une interview du ministre de l’agriculture avec l’AFP sur la même ligne. Or, la conversion biologique est aujourd’hui soutenue par l’Etat pendant cinq années. La FNAB s’inquiète d’un nouveau désengagement de l’Etat sur le soutien à la bio.CP

Paris, le 8 mars 2019 - A l’occasion de la Journée Internationale pour les Droits des Femmes, la FNAB apporte sa contribution à un monde agricole plus égalitaire en publiant un guide inédit « Devenir agricultrice bio - Les clés pour s’installer ».

Page 5 sur 39