Nos publications

La consommation de produits alimentaires bio est en constante augmentation et ce malgré la crise économique que nous vivons. Cette croissance répond à des attentes profonde de la part des consommateurs pour leur santé et l'environnement. Dans le même temps, la France importe plus de 30% de sa consommation  pour répondre à une telle demande.

Dans un premier numéro des "défis de la bio", nous avions vu que l'augmentation de l'offre nationale passait par un accompagnement des conversions. Aujourd'hui, nous vous proposons un focus sur la question méconnue et pourtant stratégique de la structuration des filières bio avec l'exemple de la filière laitière, des fruits et légumes et de la question de la restauration collective.

Ce qui se joue là, c'est ni plus ni moins que la possibilité de créer des filières équitables et pérennes du producteur au consommateur en passant par les intermédiaires nécessaires à la chaine d'approvisionnement.

 

>> Consulter la note consacrée aux filières de commercialisation (Janvier 2011) : cliquez ici